Cohabiter avec la nature
cohabiter
Imprimer cette page

Toitures végétalisées

Les toits végétalisés présentent de nombreux avantages pour l'environnement. Aperçu.

Imaginez une prairie de graminées ondulant sous le vent, une variété de fleurs multicolores et odorantes. Cette prairie pourrait bien être le toit de votre garage.

toit vert

La végétalisation des toits devient de plus en plus courante parce qu'elle offre de nombreux avantages :

  • elle offre une meilleure isolation thermique que les tuiles ou le gravier. Il fait ainsi moins chaud en été et moins froid en hiver.
  • elle absorbe les poussières et filtre l'air. On obtient ainsi une meilleure qualité de l'air en ville.
  • elle réduit les risques d'inondation. En effet, un toit végétalisé retient l'eau de pluie et l'évacue par évapotranspiration.
  • elle atténue le bruit.
  • elle stocke du CO2.
  • elle améliore la durée de vie du toit.

Que demander de plus ?

Pour en savoir plus :

Documents PDF

 

Toits végétalisés (3.5 Mo)

Cahier de l'environnement 216. 1995.
Office fédéral de l'environnement, des forês et du paysage (OFEFP). 59 p.

Livres

 

Toits et murs végétaux
Nigel Dunnett, Noel Kingsbury
Ed du Rouergue, 254 pages, 36 ?.

Les toits d'herbage ont caractérisé l'architecture populaire de nombreuses régions du globe pendant des siècles. Avec le réchauffement de notre planète et les phénomènes extrêmes qui l'accompagnent et afin de privilégier une meilleure qualité de vie et de l'environnement de la population, les toits et les murs végétaux se sont multipliés ces dernières années. De fait, l'intégration de plantes vivantes dans l'environnement construit comporte de nombreux avantages : apport de verdure en des lieux où la plantation d'arbres et d'arbustes conventionnels est inenvisageable, réduction de la température intérieure des bâtiments en cas de fortes chaleurs, isolation renforcée pendant les périodes froides, meilleur drainage des eaux de pluie et réduction du ruissellement, diminution des nuisances sonores, lutte contre la pollution, développement de la biodiversité et longévité accrue des toitures. Or l'évolution récente des techniques, la baisse des coûts d'installation et les faibles besoins en entretien permettent désormais d'envisager un fort développement de la végétalisation.

 

Végétalisation des toitures
Brigitte Kleinod
Ulmer, 94 pages, 15 ?.

Nous disposons avec nos toits en terrasses, nos auvent, ou nos abris de garages de grandes surfaces trop souvent laissées nues et stériles alors qu'elles pourraient être facilement végétalisées et transformées en petits jardins, pour notre plus grand plaisir et notre plus grand bien. Si une végétation intensive nécessite l'intervention de professionnels, la végétalisation dite extensive, de type plus naturel, est à la portée des amateurs. Ce livre permettra à ces derniers, au travers d'exemples concrets, de végétaliser eux-mêmes de petits toits en terrasse ou légèrement inclinés. Les différentes techniques, le choix des substrats et des Plantes, ainsi que les questions d'entretien sont abordés en détail. Les nombreuses photos et illustrations complètent les explications.

Créé par Arnaud - dernière modification 22.02.2006.

© 2005-2018 :: Cohabiter avec la nature