Cohabiter avec la nature
cohabiter
Imprimer cette page

Récupération de l'eau de pluie

L'eau de pluie devrait s'infiltrer dans le sol et non pas finir dans les égoûts.

Une fois n'est pas coutume, le bon sens et la législation suisse sont d'accord : l'eau de pluie est propre et ne devrait pas finir dans les égoûts (Art7 al. 2 LEaux, RS 814.20). Elle devrait s'infiltrer naturellement dans le sol.

En effet, l'eau de pluie qui tombe dans votre jardin a le droit de s'infiltrer dans le sol et de recharger la nappe phréatique, mais celle qui tombe à quelques mètres de là sur votre toit est collectée dans une gouttière et envoyée aux égoûts. Résultat : par temps de pluie les stations d'épuration sont débordées (c'est le cas de le dire), et le contribuable paie pour traiter de l'eau propre. Quelle aberration.

Les toits plats peuvent être végétalisés retenant ainsi l'eau, et les toits inclinés peuvent être munis de gargouilles comme autrefois :

gargouille

Si ce n'est pas possible, on peut réaliser une cuvette d'infiltration en gravier. Le mieux est un bassin de surface, mais ce n'est pas toujours possible. Dans ce cas on pourra réaliser un puits d'infiltration :

infiltration

Si vraiment ce n'est pas possible et qu'aucun fossé ou cours d'eau n'est à proximité, on devra évacuer l'eau dans les égoûts, si posible au travers d'un réseau séparatif (qui ne mélange pas les eaux de ruissellement et les eaux sales).

Personnellement j'ai été séduit par une solution hybride : récolter l'eau de pluie dans un tonneau et évacuer le surplus dans l'étang du jardin. Le système proposé par Marley se branche simplement sur le tuyau qui descend de la gouttière :

systeme marley

Le tonneau vert de 300 litres avec robinet et couvercle vaut 49.- et le collecteur qui se branche sur le tuyau 46.-. J'ai acheté seulement le collecteur et j'ai récupéré un vieux tonneau :

systeme termine

L'eau de pluie qui tombe sur le toit coule ainsi dans la gouttière, puis dans le collecteur (1), puis dans le tonneau. Celui-ci se remplit (2) et me permet d'utiliser gratuitement l'eau de pluie pour arroser mes fleurs. Lorsqu'il est plein l'eau déborde dans un vieux tuyau de jardin (3) qui se déverse dans mon étang.

Ce petit montage très simple a été réalisé à Sierre en Valais en moins d'une demi-journée. Il pleut ici en moyenne 550mm par an, soit 550 litres d'eau par m2. Sachant que le toit sous lequel j'ai réalisé le montage a une surface de 43m2, j'ai ainsi évité à la STEP de ma commune de traiter 23 650 litres d'eau propre par an. De plus je dispose d'eau gratuitement pour l'arrosage et je renouvelle naturellement l'eau de mon étang.

Créé par Arnaud - dernière modification 01.01.2006.

© 2005-2018 :: Cohabiter avec la nature